Je passe...

26/02/2015 20:12

Quand vous lirez ce petit mot, j’aurais terminé ma quatrième semaine de cours ! Déjà, le temps passe si vite. J’ai eu un entretien avec Scotti d’abord, puis Kara dans la journée. Ce sont mes deux profs, je vous en ai parlés souvent.

Avec Kara, on a fait un petit bilan et surtout, sans le savoir, j’ai répété le même exercice que lors de mon deuxième jour. C’était au niveau de la compréhension. C’était simple : nous écoutions un texte (une conversation entre deux personnes) et sur ma feuille, il y avait des blancs que je devais combler avec évidemment ce que j’entendais, ou mieux, ce que je comprenais. Et aujourd’hui, nous avons refait ce même exercice un mois plus tard et Kara nous a ressorti à chacun le premier test !

Nous avons tous pu mesurer nos progrès. Et moi le premier ! C’est vrai que l’on ne sait pas réellement où on en est chaque jour après les cours. Chez CSLI, les cycles sont de quatre semaines, aussi, dès lundi, je change de niveau, je suis vraiment content ! Cette petite évaluation fait du bien, elle laisse le moral intact. Avouez que pour celui qui a gagné l’Oscar “Best Energy” (très convoité ;), cela aurait été dommage de ne pas être encore plus énergique dans ce qui reste quand même ma priorité, car sûr que ça pourra me servir si d’aventure je rejoins Hollywood un jour, qui sait ?.

J’ai reçu un petit diplôme qui signale que je peux changer de niveau. J’ai bien aimé ma conversation avec Kara, car je me suis souvenu de mon anecdote à Whistler lorsqu’une jeune vendeuse me répondit qu’elle ne parlait pas français en entendant ma question en anglais (sic). Je lui ai donc demandé :

- Kara, est-ce que tu me comprends quand je parle ?

- Bien sûr, me répondit-elle en argumentant sa réponse. “Tu as vite progressé, ton vocabulaire s’est enrichi, bla, bla,bla...

J’insistais en lui expliquant que j’avais désormais le sentiment de mieux lire que parler. Je pensais bien sûr à mon accent “franchie”. Elle m’a rassuré :

- J’entends ton accent français, mais tu sais, si on ne se connaissait pas je ne saurais pas forcement si tu es un Français de France ou de Québec.

Donc, pensai-je, je suis en train de réussir un double exploit : parler le mieux possible l’anglais tout en chopant l’accent québécois ! Je ne m’attendais pas à ça… Et ça m’a fait sourire. Je pense qu’elle a voulu saluer mes efforts, mais comment lui expliquer que nous aussi, parfois on est surpris par l'accent de nos cousins. Je l’ai remerciée sincèrement. En sortant, je me suis aperçu que Kara rimait aussi avec Diva ;)

Voici un petit aperçu de ma classe. Votre devoir sera de vous souvenir des prénoms de chacun… 


Précédent

Contact

Hi Vancouver

© 2015 Tous droits réservés.